AITZKOLEGI

Cette boucle dans le domaine de Bertiz permet,  en passant par Etxalar (qu’il faut visiter : belle église, avec croix basques, et belles maisons navarraises ) , de monter au caserio de Aitzkolegi, construit par un riche « américain « qui en fit don à la Navarre, il est maintenant en désuétude, mais à l’époque il contenait tous les derniers artifices modernes. Du haut de ce sommet il dominait tout le pays de Bertiz, et on pouvait voir , avant que ne poussent les hêtres, jusqu’à Biarritz ( la légende veut qu’il avait installer une longue vue dans la tour, pour surveiller sa femme qui allait jouer au golf de Biarritz ), lui s’occuper plutôt de son domaine et, y introduisit des arbres de tous les continents : voir le jardin du domaine.du centre d’interprétation de Bertiz

Accès : par le col de Lizarieta, traverser Etxalar à gauche, et, à la sortie après le pont, prendre à droite la piste menant sur 5km.aux casas rurales, après la 1ère laissée à gauche, viser sur la droite un emplacement pour garer, début d’une piste qui va traverser le ruisseau

Carte : Alpina Belate Bidassoa

Difficultés :pas trop physique 800m.de dénivelé, mais un peu de débrouillardise et de sens de l’orientation, pour tout randonneur capable de marcher5h à 5h30, à éviter en période de palombe

Départ : suivre la piste cimentée qui monte à la casa Babolea, dans la cour, à gauche petit portillon ( bien refermer ),et suivre le chemin qui monte régulièrement vers le sud à travers les bois.

1h30 on débouche sur la piste qui mène au centre d’interprétation de Bertiz, prendre à droite et, quelques centaines de mètres plus loin on arrive 2h.  au caserio, qui barricadé à l’abandon (dommage ). Il y a une table d’orientation coté Navarre. On peut piqueniquer sur la terrasse au soleil, ou plus loin dans la descente .

On reprend la piste et au virage plus bas, tourner à gauche entre l bois de mélèzes et de hêtres, cette sente serpente, monte et descend pour déboucher sur une zone de postes de chasse, et leur cabane 2h30, endroit agréable pour piqueniquer,si l’on veut un peu plus de vue, on peut monter le mamelon à l’ouest le long de la clôture. Puis continuer à suivre la crête , belles vues au sud.

Arrivé à un sommet Azkua orné d’un signal géodésique, on peut suivre les alignements en descendant directement sur un bois de mélèze N.E., puis viser une clôture, la longer en descendant, on aperçoit au NNE la réserve d’eau et son aqueduc recouvert que l’on rejoint en bas du terrain reboisé clôturé.Prendre pied sur le canal cimenté et le suivre à droite jusqu’à retrouver le bout de la piste( quand le canal devient souterrain ) qui mène à la voiture en 5h

Pour ceux qui veulent éviter la descente directe un peu pentue et le long de la clôture dans les cailloux,on peut, au signal géodésique, continuer NO le long des crêtes et mamelons jusqu’à trouver une piste qui descend sur la droite et qui rattrape plus bas l’aqueduc, le suivre à droite

aitzkolegi