DEBA – MUTRIKU – Saturraran – ONDAORA

DEBA – MUTRIKU -ONDAROA OU SATURRARAN

On peut arriver à Deba avec l’Euskotren, mais pour revenir, il faudra prendre l’autobus : il y a de nombreuses dessertes
En sortant de Deba, avec le balisage, on traverse le pont de pierre, de la route de Mutriku, qui est classée d’intérêt historique, direction Astigarribia, déjà cité dans les cartographies anciennes Tritium Tubolicum.Playa-de-Deba-y-Lapari-Deba
Sur la route , la casa de Uransandi fut une antique casa-torre, avec un écu du XVI°, gravé dans la pierre.
Peu après, prendre à gauche le chemin de Larangamendi, où fut construit un four à chaux,pour transformer les pierres calcaires, en chaux, par un processus de chauffage lent, suivi d’un refroidissement rapide.
Ce chemin était connu, comme chemin des morts vers Mutriku, mais fut aussi, avant, une chaussée romaine.
On continue en prenant tranquillement de l’altitude vers le caserio Guregain et Larrangaudi, c’est le quartier de Larranga. La suite se fait sur une route goudronnée jusqu’à Mutriku. À un carrefour à Arteaga un chemin va à un lavoir rural, près d’une source ferrugineuse. Il existe une variante LE G.R. 121-3, variante de A rno, qui passe par l’ermitage de Calvario et Arno, puis redescend vers Mutriku.
Mutriku est la première ou la dernière commune du Gipuskoa, et fut fondée en 1209 par AlfonsoVIII de Castilla, la vieille ville contient de nombreux édifices historiques, comme la tour de Berriatua du XVI° en pierre taillée,ce qui lui permit de résister à un incendie, et la casa de Olazania du XVII°, d’autres comme la casa de Gastañeta du XVII°, la casa del conde de Mutriku, et la maison natale de Churruca, illustre champion de cesta punta.font l’intérêt de la visite
Sur la plaza se trouve une statue à son hommage, en marbre de Carrare de Martial Aguirre, artiste basque réputé. L’église paroissiale de la asunciòn est de style néoclassique
Pour éviter la route C-6212 qui monte à Galdonamendi, on continue par un chemin vicinal, qui amène en haut du port

Pour éviter la route C-6212 qui monte à Galdonamendi, on suit un chemin vicinal, vers le haut du port, et où se trouve l’ermitage de San Nicola de Tolentino , très ancien, avant la construction de Galdonamendi. Ce parcours est balis » PR-GI 22, en montant, on gagne l’ermitage de San Santabata, ici, en 1625, Lope de Isasti que Santa Agueda Y fit des miracles.

Si n regarde vers la cote, on aperçoit la  Alkolea punta qui s’avance dans l’océan, et c’est là que l’on comprend l’importance des phares, car cette cote présente peu d’abri, et leur rôle est essentiel.

Diverses pistes en dur amène au camping de Santa Elena,puis on arriveras au caserio et à l’ermitage de Idurre., reconverti en chapelle avec l’image de Andra Mari, et vénérée par les habitants voisins de Ondarroa. Les pécheurs, quand ils la voient, se savent sauvés.On voit le camping de Galdona et le chemin de descente, qui amène au ravin de Idurre, parallèlement à la route,on tourne pour arriver au quartier de Pikupe, à la station service de Saturraran, en continuant le balisage, on monte jusqu’au caserio Burgo, et à l’ermitage de Santa Cruz ,sur un promontoire qui domine Ondaroa, qui dépend géographiquement de Mutriku, mais du clergé de Ondaroa Le chemin servait autrefois à unir ces deux ports. On peut donc descendre à Ondaroa, et visiter le port, puis revenir par autobus à Donostia pour reprendre l’euskotren

Si, on veut suivre l’étape 6 de’ Vuelta à Gipuskoa’, à Santa Cruz, suivre le balisage, vers les caserios Koskola, Arnate, et arriver au puerto de Urkarregi 3h30 à 4h.

De Deba à Mutriku,1h30.De Mutriku à Ondaroa 2h.PLANO, ondaroa -ipaster

pont ondaroaplage ondaroa