En route pour le cami dels bonshomes

Ici, je vais rapporter l’expérience de deux amis qui ont voulus suivre le chemin que les cathares ont pris pour échapper aux massacres de l’armée lancée à leur trousse par le représentant du roi à Toulouse.sous la bénédiction de l’Eglise

Ils se sont donc transportés à Foix, et de là, à  Comus  pour prendre en charge l’âne qui devra porter leur charges, un peu comme les fuyards, bien que ceux là n’avaient souvent que leur épée,et une besace contenant une maigre pitance, mais leur foi les a pour certains aidés à traverser les Pyrénées, dans des conditions plus difficiles que ne l’est l’itinéraire tracé de Foix à Berga.le G.R.107

Ils ont fuis aussi vers la méditerranée, et la Catalogne, en laissant derrière eux les ruines des châteaux perchés, où ils s’abritaient au fur et à mesure de leur fuite. M. et J.J. vont commencer leur périple avec leur ânesse « Camélia  »