La boucle d’artanolatzé

Cette boucle va permettre de connaitre la forêt, les estives avec cabanes de bergers, et les crêtes

Accès : par Saint Jean le Vieux, après la montée au col de burdinkurutcheta, et la descente vers le chalet de  Cize ( ouvert en été, avec une expo sur le massif), on tourne à gauche et quelques centaines de mètres plus loin, se garer juste avant un petit pont

Carte : Forêt d’Iraty :1346 ET

Difficulté : aucune, le sentier est balisé pour le principal, en allant vers l’E.

Départ : du parking, prendre la piste le long de la rive droite, 20mn, route empierrée vers un cayolar, prendre la piste balisée jaune à droite ,45mn. Laisser la piste balisée qui descend à droite, et, prendre à gauche : gros caillou .La piste qui monte passe dessous le cayolar, Murrolatzé. Monter d’abord O.puis N., jusqu’à la crête d’Artanolatzé : très beau point de vue sur Cize, le Behorlégui par son flanc, qui change de la vue qu’il offre en pointe quand on arrive de Garazi, et les Arbailles en Soule, que l’on complétera en redescendant au col :G.R.10, puis courte montée vers le pic des Escaliers: nommée ainsi car vue depuis le flanc S.des Arbailles et de la Soule, il donne cette impression en escaliers…Vue sur sur l’entrée du Massif d’Iraty par le N.O., et qui est un des grands passages du couloir de la migration de palombes. Vue sur les Arbailles, la tour de Zabozé, Ahuski ( dont je parlerais une autre fois) au N.à l’E.; l’Arlas,Soumcouy, Annie, et bien sur  l’Orry à l’O, Occabé,Irau…,Si vous voulez y aller en Octobre, faire très attention aux chasseurs qui occupent des postes de tir au vol sur tout le flanc à droite, jusqu’au col Iraztzbaleta plus bas ou se fait la jonction avec le col Bagardiak, et, les chalets de Soule Si  c’est hors chasse, en dégringolant par le G.R.,on est au col. Si il y a des chasseurs, il est nécessaire de revenir au col Lepo chipia : Deux choix :

 -Descendre vers petit bosquet en face du point 1392, puis dans les diverses traces dans les buissons d’épineux rejoindre le col Iraztabaleta, et, sans gêner les chasseurs , descendre la piste à droite, mais pas celle qui repart vers le N.O.

 -Redescendre au cayolar Murrolatzé, descendre la piste et, au caillou, rejoindre à droite la piste qui rejoint le col Iraztabaleta, et descendre à droite, comme précédent, cette descente au milieu de la forêt, avec le ruisseau, nous mène au panneau de la tourbière Irutzabaleta : site écologique,en dehors de la chasse on peut surprendre des cervidés, continuer , traverser le ruisseau tableaux-dco-photo-paysages-de-foret-au-couleurs-d-automneet retour au parking, entre 3 et 4h.

A chacun de voir les horaires : les lève tôt, peuvent pique niquer près du pont,et pourquoi pas , faire une autre rando l’après midi, mais dès lors courte. Si c’est en période de la palombe,il est possible, d’aller au col d’Orgambidesca, ou est installé un poste de comptage des palombes, mais aussi des autres migrateurs, notamment, le milan noir, qui est devenu assez rare

Variante : du même départ, en montant, on bifurque au point 1274, qui émane au cayolar Chihigolatzé , le contourner,et trouver vers le N.un passage dans des blocs de de rocher, on passe,au dessus d’un grand trou, énigmatique, puis on arrive sur la crête et le pic Artanolatzé, et rejoindre le circuit précédent. C’est un peu plus sauvage, et pour dégourdis,

tracé

https://www.visugpx.com/rElKC9sAQT