La Grande Plage et Miramar

Si la balade à lieu à marée basse, on arrive après avoir longer le port à un escalier , et passer sous le pont du rocher du BastaP1030521, sur la plage , le rocher qui est au bord de l’eau est le rocher des enfants, puisque quand il est à sec les enfants y grimpent, et même quand l’eau monte , par mer calme attendent un peu pour pouvoir plonger. Dès que l’on est plus grand, tout biarrot, se lance à l’eau pour atteindre le rocher en face, le ‘ channing’, où, par mer calme s’entassaient et jouaient en plongeant, beaucoup de jeunes.Maintenant, c’est en réserve pour les sternes; qui migrent du nord de l’europe, jusqu’au continent africain.

La plage, ‘la grande’, comme disent les jeunes biarrots , est sur quelques centaines de mètres, la plage de groupes de jeunes, souvent surfeurs, qui forment un clan. Il est souvent difficile à un ‘étranger’ d’aller sur les ‘spots’. Il y a aussi des familles avec les enfants aux clubs sportifs, et, bien sûr, en saison beaucoup de touristes, il y a des tentes à louer. La plage est la plus longtemps surveillée,c’est le poste de surveillance le plus important, vu l’affluence.

le bévédère, le channing le rocr des enfants

Juste au dessus, ce trouve le casino Bellevue, aujourd’hui, reconverti en salles de spectacles et congrès,et salles d’expositions, mais, autrefois, antre de joueurs invétérés avec souvent des sommes d’argent énormes, dans la salle réservée au ‘baccara’, jeu pour millionnaires, hôtes de l’hôtel du Palais et autres palaces

On longe le casino municipal architecture art déco,qui abrite le casino Barrière, une salle de théâtre et cinéma, la salle des ambassadeurs, où se déroule en partie avec la gare du Midi et le Bellevue, les divers festivals et congrès.Sous les arcades, des commerces, et la piscine d’eau de mer à l’intérieur, ouverte toute l’année avec espace détente , vue mer. On continue le promenoir à gauche la mer , à droite un jardin avec de nombreux bancs, lieu de prédilection des retraitésLE PALAIS, L'EGLISE  ORTHODOXE,  LE CARLTON. On arrive au portail d’entrée par la plage de l’hôtel du Palais, le seul de la façade atlantique à être palace, on se glisse sous le tunnel qui fut construit pour soutenir l’extension des ‘cabanas’ de la piscine de l’hôtel.

 

 

 

 

 

La plage de Miramar

On débouche sur la plage du Miramar, et la vue est magnifique, avec  la mer, les rochers, la falaise, et la pointe Saint Martin, où s’élève le phare. Cette plage à toujours eu la réputation, d’être la plage des privilégiés, car autrefois l’hôtel Miramar, palace, y fut construit à la belle époque, et subsista, jusqu’à,que les nouvelles normes arrivèrent, alors les propriétaires vendirent au groupe de thalasso de Bobet, qui démolit, et, érigea un ensemble très moderne. Aujourd’hui, c’est un centre haut de gamme, et quand on le longe en passant sur le trottoir, on aperçoit les curistes en espace de repos. Cette plage fut marquée par différents événements depuis l’ère Napoléon à nos jours, de nombreux naufrages y eurent lieu, sur les rochers: roche Ronde Frégate,et pointe St Martin, ou la légende veut qu’un sauveteur biarrot, dénommé: Carcabueno » sauvât la vie au chancelier Bismark, peut-être n’y aurait il pas eu la grande guerre? Les villas construites le long du promenoir sont toutes de styles différents, car alors, les gens fortunés cherchaient à se distinguer des autres.P1030579

On arrive ainsi au bout du promenoir,qui butte sur la falaise qui domine la plage de Bernain, accessible à marée basse, mais aujourd’hui interdite, car menacées par des chutes de pierres ou blocs, c’est dans ce coin que plusieurs bateaux s’échouèrent, comme cité plus haut.

On construisit un escalier et un chemin, pour relier la plage à la route.dans ce coin, quelques maisons furent élevées, puis certaines remplacées par des résidences modernes P1030557

Enfin, après s’être servi de ses mollets, on débouche sur la route, qui à droite descend vers le Palais, et, avec, à droite et à gauche des exemplaires de villas grandes  de l’époque des années folles.