Le Phare et son plateau

 

Après avoir monté le chemin,on tourne à gauche, et, on se trouve devant l’hôtel du Régina palace de la belle époque, qui vient d’être restaurer, pour devenir un des 5 étoiles réputés de Biarritz. Ses particularités classées : façade et architecture intérieure, dont le patio cerné par les étages des chambres et suites, où se trouve le restaurant gastronomique.

A gauche, on emprunte  un petit jardin planté des fameux tamaris de Biarritz, ainsi que des pittosporums, à la feuille vernissée, d’où sa résistance aux embruns, et aux petite fleurs blanches parfumées. Les petites allées en lacets, bordées de fusains verts, amènent à l’esplanade du phare. Ce plateau est évidemment très fréquenté toutes l’année. Pour en profiter pleinement, il faut venir :  au lever du soleil, moins visité, ou au coucher, pour espérer voir le fameux rayon vert.phare

 On peut aussi le visiter, ou plutôt escalader ses 244 marches, qui en font le deuxième par la hauteur, après le phare de Cordouan, imaginez la vue somptueuse à 360° : à droite les plages d’Anglet et, au delà de l’embouchure de l’Adour, la cote d’argent.A gauche, tout la cote Basque, et le golf Cantabrique, avec tous les dégradés du relief. L’accès à la pointe St Martin , fréquentée avant par les pêcheurs et les téméraires est maintenant interdit, suite à un accident mortel.Mais il y a quand même une belle promenade facile,autour, et coté sud, dans des lacets avec vue et bancs de pierre et bélvédères, avec des vues somptueusesP1040893P1040892

promenade insolite  dans les lacets en balconIl y a aussi à droite du phare un balcon fabuleux sur l’océan côté chambre d’Amour, avec un accès par un escalier de pierre assez raide P1040877 P1040875

 

escaler raide ...

escalier raide …

 

Une fois avoir bien profité du lieu, on revient vers la route et l’hôtel Régina, et on va descendre l’avenue, pour voir les différentes villas construites à la Belle Époque, qui amène à l’hôtel du Palais, où là, deux choix : soit revenir par le bord de mer, soit renter dans le centre de Biarritz, la mairie, le parvis du Casino, la place Clemenceau, la rue Gambetta qui mène au marché ouvert tous les matins, puis, l’esplanade du petit jardin au dessus de la cote des basques, et la descente qui amène à la Milady.(suite : centre ville)

Ou tout simplement prendre la navette gratuite (voir office de tourisme)

C’est sans prétention mais avec passion que je vous ai proposé ce circuit.Sans doute, j’essaierai de continuer le littoral et ses charmants villages et détours secrets